• Sciences de l'ingénieur,

Développement de nouvelles fluorosondes d'anti-PARP pour l'optimisation de thérapies ciblées en oncologie

Publié le 4 mars 2019 Mis à jour le 19 mars 2019

Projet porté par l'unité Imagerie Moléculaire et Stratégies Théranostiques (IMOST-UMR 1240).

                            
La responsable scientifique

Emmanuelle MOUNETOU, professeure et membre de l'unité Imagerie Moléculaire et Stratégies Théranostiques (IMOST-UMR 1240).
 

Le résumé

Les traitements par inhibiteurs de PARP (PARPi) représentent une nouvelle classe de thérapie ciblée qui a récemment ouvert des perspectives encourageantes en chimiothérapie des cancers ovariens et cancers du sein. Cependant l'hétérogénéité de la distribution tumorale des PARPi induit des résistances aux traitements et les réponses cliniques sont variables. Ce projet de recherche s'inscrit donc dans le cadre d'une démarche d'optimisation des traitements par PARPi dont l'objectif est de synthétiser et évaluer des dérivées d'inhibiteurs de PARP d'intérêt clinique sous forme de sondes fluorescentes.
                                       

Les chiffres clés

Durée : 18 mois (Janvier 2019 - Juin 2020)

Budget alloué à l'UCA : 12 500 €


Ce projet est financé par la Ligue contre le cancer/Puy-de-Dôme dans le cadre de l'Appel à projets régional Auvergne-Rhône-Alpes et Saône-et-Loire 2018.