• Recherche,
  • Sciences de l'ingénieur,

Comportement des éléments volatils dans le magmatisme d'arcs

Publié le 14 novembre 2018 Mis à jour le 20 novembre 2018

Suivre les éléments halogènes et FME depuis la subduction de la plaque océanique jusqu’au magmatisme d’arc associé

Le Responsable scientifique

Estelle ROSE-KOGA, chercheure au Laboratoire Magmas et Volcans (LMV).


Le résumé

Ce projet, mené en collaboration avec l'Université de Kumamoto et de Kochi, vise à étudier l'évolution de la composition en éléments volatils du magma, avant et après l'effondrement de la caldeira (cratère volcanique géant) en étudiant le volcan Myoko, ainsi que les volcans actifs des îles de Kyushu et Shikoku au Japon.

a

Les laves subissent des modifications (cristallisation de minéraux, dégazage, contamination avec l’encaissant…) pendant leur transfert des profondeurs (hautes pressions) jusqu’à la surface : leur chimie est donc différente de celle du magma qui leur a donné naissance.
L’étude des inclusions magmatiques devrait permettre de connaitre la composition de la source de ces laves et leurs teneurs pré-éruptives, entre autres en éléments volatils. Elle utilisera l'analyse des éléments volatils par sonde ionique (SIMS) et des isotopes du plomb par ablation laser ICPMS, combinée à de la pétrologie expérimentale.

Le financement SCUSI permettra de prendre en charge les missions au Japon, la visite des collaborateurs japonais au LMV et les l'organisation d'un workshop de fin de projet.

 

Les chiffres clés

Durée : 3 ans (avril 2018 – mars 2021)

Budget total alloué à l'UCA-LMV : 60 000€

a

Le projet est financé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du Soutien aux coopérations universitaires et scientifiques internationales (SCUSI)