• Sciences de la vie santé et environnement,

RESPIRE

Effets du sévoflurane inhalé sur la perméabilité épithéliale pulmonaire liés à la voie RAGE et identification d’un marqueur de réponse thérapeuthique dans le syndrome de détresse

Publié le 2 mars 2021 Mis à jour le 3 mars 2021

Ce projet a été conçu pour fournir une compréhension des effets du sévoflurane inhalé sur la perméabilité épithéliale pulmonaire liés à la voie RAGE et pour identifier un trait traitable qui pourrait être davantage étudié chez les patients atteints de SDRA.

 

Le responsable scientifique

Vincent Sapin est professeur à l’UFR de Médecine et des Professions Paramédicales de l’Université Clermont Auvergne, Praticien Hospitalier, Chef de Service de Biochimie et Génétique moléculaire et Chef de Pôle « Biologie Médicale et Anatomo-Cyto-Pathologie » au CHU de Clermont-Ferrand.

De plus, Matthieu Jabaudon, anesthésiste-réanimateur au CHU de Clermont-Ferrand, coordonne le projet.


Consortium

  • CHU Clermont-Ferrand
  • UMR GReD Clermont-Ferrand - équipe "Approche translationnelle des lésions épithéliales et de leur réparation"
  • Université Vanderbilt de Nashville, USA


Le résumé

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est une atteinte pulmonaire sans traitement spécifique. Le sévoflurane, un gaz anesthésique halogéné, pourrait agir sur des processus dépendant du récepteur des produits de glycation avancée (RAGE) et corrélés à une surmortalité dans le SDRA, tels que la clairance liquidienne alvéolaire et la perméabilité alvéolo-capillaire.

Le projet RESPIRE permettra de vérifier les hypothèses selon lesquelles:
 
  • Le sévoflurane serait bénéfique dans le cadre du syndrome de détresse respiratoire en diminuant la perméabilité alvéolaire épithéliale d’une façon RAGE-dépendante
  • Le sRAGE plasmatique pourrait représenter un marqueur de réponse thérapeutique chez les patients avec SDRA, supportant ainsi le développement d’une méthode permettant son dosage au lit du patient.


Les chiffres clés

Durée: 48 mois (d'Octobre 2020 à Octobre 2024)

Budget alloué à l'UCA : 628 639.92 €


"Ce projet est financé par l'Agence Nationale de la Recherche dans le cadre de l'appel à projets intitulé "Appel à projets générique 2020"