• Recherche,
  • Sciences fondamentales,

PERMOLARDS

Publié le 26 mai 2020 Mis à jour le 16 juin 2021

Les molards, marqueurs de l'évolution de la dégradation du pergélisol de montagne.


Le Responsable scientifique

Benjamin Van Wyk de Vries, Professeur des Universités au Laboratoire Magmas et Volcans (LMV).


Le résumé

Le projet PERMOLARDS est coordonné par l'Institut de Physique du Globe de Paris et regroupe 5 partenaires dont l'Université Clermont Auvergne via le Laboratoire Magmas et Volcans. Son objectif est d’étudier les morphologies appelées « molards » comme outil géomorphologique pour comprendre le changement climatique et les risques naturels.

Les « molards » sont des cônes de débris meubles résultant de la fonte de blocs riches en glace et en sédiment et mobilisés par des glissements de terrain sur un pergélisol. Leurs caractéristiques spatiales et géomorphologiques révèlent la dynamique des grands mouvements de masse.

Le projet associe des études de terrain, de la datation, des simulations en laboratoire, des simulations numériques, de la modélisation et de l’analyse de données de télédétection afin de comprendre la formation, l'évolution, la morphologie, la longévité et le contexte environnemental des molards. Trois cas uniques ont été choisis pour étude au Groenland, au Canada et en Islande.
 

Les chiffres clés

Durée : 4 ans (du 1 octobre 2019 au 30 septembre 2023)

Budget alloué à l'UCA : 19 669,56 €


Ce projet est financé par l'ANR dans le cadre de l'Appel à Projets Générique 2019 via l'instrument de financement "Projet de Recherche Collaborative", convention attributive de subvention n°ANR-19-CE01-0010-06