• Recherche,
  • Sciences humaines et Sociales,

RALLIER

Publié le 28 février 2020 Mis à jour le 21 août 2020

Ressources en eau, agriculture et forêt alluviale: incision et dégradation de la rivière Allier


Le Responsable scientifique

Johannes STEIGER, Professeur des universités et Directeur du Laboratoire de Géographie Physique et Environnementale (GEOLAB, UMR 6042).


Le résumé

Sur l'Allier, un déficit sédimentaire généralisé a été observé et l'enfoncement du plancher alluvial semble se poursuivre actuellement. Cette incision a des conséquences particulièrement néfastes pour les agro-écosystèmes en dégradant les ressources environnementales de la plaine alluviale déjà menacées par les conséquences du changement climatique actuel. La perte des services écosystémiques associés à cette dégradation de la rivière, telles que la régulation des crues ou la recharge de la nappe alluviale en tant que ressource pour l’eau potable ou l’irrigation, inquiète aujourd’hui les riverains, gestionnaires et responsables politiques. L’incision des lits fluviaux a en effet de forts impacts sur l’économie liée à la ressource en eau dans les corridors fluviaux.
Le projet RALLIER a pour objectif de conduire une analyse quantitative de la dynamique sédimentaire de l’Allier, afin d'identifier les solutions les plus adaptées de restauration et de gestion de cette dynamique. Le travail de recherche s'appuie sur l'expertise de différents partenaires scientifiques, gestionnaires et socio-économiques (bureau d'études, collectivités territoriales). Progresser collectivement sur ces pratiques de gestion de la charge alluviale de fond présente un enjeu d’autant plus capital que l'incision de l'Allier a des conséquences néfastes sur la ressource en eau, pourtant vitale pour la forêt alluviale, l'agriculture et la production d'eau potable.

Le projet est coordonné par le laboratoire GEOLAB, en partenariat avec la société VEODIS-3D, le Laboratoire de Géographie Physique: Environnements, Quaternaires et Actuels (LGP - UMR 8591), Le CEREMA Centre-Est (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement), la DREAL Centre-Val de Loire (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement), le Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne, et la Commission locale de l'Eau du SAGE Allier aval.
 

Les chiffres clés

Durée : 3 ans (Octobre 2019 à Septembre 2022)

Budget alloué à l'UCA-GEOLAB : 199 410 €

 
 Le projet RALLIER est financé par la Région Auvergne Rhône-Alpes, dans le cadre du Pack Ambition Recherche 2019.